Pole des Cultures Urbaines/ Parc de l'Economie Sociale et Solidaire

Choisir d'installer les cultures urbaines sur l'ancien camp militaire de l'OTAN, c’est faire un pari audacieux, celui de créer un lieu vivant, imprévisible et dynamique, où se célèbrent plusieurs mixités. 
Mixité des pratiques: pratiques libres et associatives, sportives et artistiques, de loisirs et professionnelles, individuelles et collectives, du quotidien ou évènementielles, organisées ou informelles... Mixité des publics: en prévoyant de relier l'équipement à la rive droite et au centre de Périgueux, le PCU choisit de faire de la culture urbaine et de ses activités un lieu de rencontre des publics les plus divers, du jeune du quartier au hipster du centre-ville, des vieux voisins aux nouveaux touristes, du fondu de skateboard au visiteur d'un soir. Mixité des territoires: l'idée que l'espace et la culture sont vecteurs de sociabilité et de vivre ensemble, en des temps où les identités se cristallisent, en fait un projet précieux.